Renforcer l’unité de production agroalimentaire

  Titre du projet

...pour la formation de jeunes filles déscolarisées.

  Lieu

Banlieue de Dakar, au Sénégal

  Situation de départ

L’Union Communale des Femmes de Ndiarème souhaite renforcer son activité dans le domaine agroalimentaire, un domaine pouvant offrir des débouchés sur différents métiers porteurs (boulangerie, pâtisserie, séchage de fruits, fabrication de confitures, etc.) et permettre aux femmes et jeunes filles de générer des revenus.

  A propos du projet

Le projet vise, d’un côté, 1) à renforcer la capacité de production et transformation de produits agroalimentaires de l’Union Communale en équipant celle-ci de nouveaux équipements (four, moulin à céréales, mixeur, marmite, etc.). Ce matériel permettra aux femmes et jeunes filles un gain de temps considérable, moins de fatigue et plus d’efficience. Selon Mme Diop, ‘ce n’est plus d’actualité de pétrir jusqu’à se casser le bras’. Ces nouveaux équipements permettront aussi l’amélioration de la qualité des produits qui seront ensuite destinés à la vente.

 

Ainsi, ‘un jus de mangue fait avec une machine Moulinex est tout de même plus onctueux qu’un jus fait à l’aide d’un tamis’.

Le projet vise, d’un autre côté, 2) à former les jeunes femmes et filles sans qualifications ni emploi à de nouvelles techniques de transformation de produits agro-alimentaires et à l’utilisation des nouvelles machines, leur permettant ainsi ‘de passer d’une production traditionnelle à une production plus moderne’.

La formation inclura aussi des thèmes tels que l’hygiène alimentaire. Les aliments pourront ensuite être commercialisés dans le magasin tenu par l’Union et générer ainsi des revenus non seulement pour l’Union mais aussi pour les femmes et jeunes filles ayant produit les aliments. Depuis son ouverture, le magasin fait de bons résultats et est prisé pour la qualité de ses produits.

 

Le projet bénéficiera directement 50 jeunes filles et femmes, dont 39 qui sont déjà en formation au Centre Communal des métiers. La moyenne d’âge actuelle est de 17 ans avec une majorité de filles déscolarisées entre 14 et 16 ans, la plus jeune n’ayant que 13 ans.

  Partenariat

Le Partenaire du projet est l’Union Communale des Femmes de Ndiarème située dans le département de Guédiawaye. Cette banlieue urbaine pauvre au nord-est de Dakar a été créée en 1967 pour accueillir des personnes expulsées de la capitale pour faire place à son développement. La commune de NdiarèmeLimamoulaye où est située l’Union compte une population d’environ 40’000 habitants sur une superficie d’1,5 km².

 

L’Union Communale est une organisation avec une structure fédérative regroupant 92 associations de femmes et membres individuels et reconnue officiellement en 2017. L’Union a pour mission d’œuvrer pour le développement de la localité et d’améliorer les conditions de vie des communautés de la banlieue, particulièrement les femmes et jeunes vivant des situations de précarité. L’Union est présidée par Mme Yandé Diop, une femme engagée et reconnue pour son travail en faveur du développement de sa communauté.

  Durée

2020 : en cours

Nous recherchons des partenariats financiers.

 

Quelques photos :

Groupe de femmes travaillant sur la transformation de céréales

 

Formation des jeunes filles au sein du Centre des métiers

 

Soutenu et financé par :