Venir en aide aux jeunes filles-mères et leurs bébés en situation de grande exclusion sociale.

  Titre du projet

Améliorer le centre d’accueil à Komsilga.

  Lieu

Dans la périphérie de Ouagadougou, au Burkina Faso

  Situation de départ

D’après l’UNICEF, plus d’une fille sur deux de moins de 18 ans, et une sur dix de moins de 15 ans, sont dans un mariage précoce au Burkina Faso, et se retrouvent mères à l’adolescence. Cela entraine des conséquences néfastes pour leur avenir et celui de leurs bébés, notamment en nuisant gravement à leur éducation, leur santé et leur développement général (1).

Des grossesses précoces et non désirées se font aussi hors mariage menant beaucoup de jeunes filles à être rejetées et bannies par leur famille.

Vulnérables et soumises à l’opprobre, ces jeunes filles-mères finissent souvent abandonnées à elles-mêmes dans des situations précaires et même dangereuses pour leur survie et celle de leur bébé.

 

1.Référence Indice de Développement Humain (IDH) 2019

  A propos du projet

L’association SOS Fille/Mère vise, à travers son centre d’accueil, à offrir aux filles mères et enfants en détresse un endroit sécurisé, à l’abris de représailles de leur famille, où elles peuvent prendre soin d’elles et de leurs enfants. Les jeunes femmes sont suivies et accompagnées, ont accès à des soins pré et post natals, et peuvent prendre soin de leurs enfants dans de bonnes conditions. Elles peuvent aussi recevoir une formation informelle leur permettant d’acquérir des compétences pour une réinsertion sociale à leur sortie du centre d’accueil.

L’équipement et conditions d’accueil et d’hébergement du centre restent cependant sommaires. Ce projet a pour objectif d’améliorer les conditions d’accueil et la prise en charge des filles-mères et de leurs enfants par le centre :

. Accueillir plus dignement les filles-mères et leurs bébés par un complément d’équipement pour leur hébergement et prise en charge par le centre d’accueil
. Accompagner et former les jeunes filles-mères sur les compétences de vie (estime de soi, bien-être de la mère et de l’enfant soins aux bébés) pour un meilleur développement et chances de réinsertion sociale

 

Le projet permettra d’augmenter et améliorer la capacité d’accueil du centre pour pouvoir héberger jusqu’à 15 filles-mères et leurs enfants, donc un total de 30 personnes.

  Partenariat

Depuis 2006, afin de mener à bien sa mission, l’association burkinabè SOS Fille/Mère à vocation sociale, apolitique et non confessionnelle, a mis en place un centre d’accueil et hébergement pour les filles-mères et leurs enfants. En complément, des ateliers de renforcement de capacités dans le soin et la prise en charge des enfants en bas âge et la formation professionnelle informelle sont proposées.

Depuis sa création, le centre a accueilli 178 filles-mères – entre 15 et 22 ans – et leurs bébés, et a vu plus de 43 naissances. Le centre reçoit à longueur d’année des filles amenées par des riverains ou par des associations. Le centre a une capacité d’accueil pour 15 filles et leurs enfants et leur durée de séjour peut varier entre quelques mois et quelques années selon leurs circonstances.

  Durée

2021 : projet en recherche de financement