Rapports de performance & Bilans

 

Le Rapport de performance 2016

Dans son rapport sur la situation des enfants dans le monde en 2016 « L’égalité des chances pour chaque enfant », l’UNICEF rappelle combien le fait d’être né garçon ou fille, dans un pays ou un autre, dans une communauté ou une autre, influe sur le destin de chacun d’entre eux. Inégalités, conflits, discriminations, pauvreté conditionnent l’accès à la santé et à l’éducation, et la possibilité d’une vie décente.

Malgré les efforts déployés, le fossé ne cesse de se creuser entre les plus nantis et les plus pauvres de la planète. En Afrique subsaharienne, la probabilité que les enfants meurent avant l’âge de 5 ans est 14 fois plus grande que dans les pays à revenu élevé. Si l’extrême pauvreté recule depuis 1990, le dernier recensement global de 2013 indique que 10,7% de la population mondiale vit sous le seuil de pauvreté (1,90$ par personne et par jour). Ce pourcentage grimpe à 41% pour l’Afrique subsaharienne.

L’accès à une éducation et à une formation de qualité est une des clés pour réduire ces inégalités et rompre le cercle de la pauvreté et de l’exclusion. Elle permet aux jeunes de prendre en main leur avenir, trouver un emploi et bénéficier d’un revenu qui change leurs conditions de vie. Cela impacte leur vie, celle de leurs familles, de leurs descendants et de leurs communautés.

Depuis bientôt trois décennies, ASED soutient des initiatives qui permettent à des enfants et à des adolescents démunis à travers le monde d’être scolarisés et de bénéficier d’une éducation de qualité et d’une formation professionnelle dans des domaines porteurs d’emploi.

En 2016 ASED a mis en œuvre 19 projets dans 6 pays, a aidé 11 établissements et leurs 2330 élèves. Vous découvrirez dans le présent rapport le travail exemplaire effectué par nos partenaires sur le terrain, comme au Bénin où le collège de Champagnat à Kandi a obtenu les meilleurs résultats au BEPC 2016 - une première pour une école au nord du pays, ou au Burkina Faso où l’association Cherenfant forme au métier de couturière des filles-mères vivant dans la précarité.

Rien de cela n’aurait pu se faire sans le généreux soutien des donateurs d’ASED. Nous vous en remercions sincèrement, et comptons sur vous pour nous aider à poursuivre ce travail.

 

 Voir le bilan complet 2016

 

 Anciens rapports